Back to list discography
Let me hear a simple song

Radoni's Tribe


Tracks :

1. Ricordo (Paolo Radoni / arr. M. Herr) *
2.
Let me hear a simple song (Paolo Radoni / arr. M. Herr) *
3. Storie vere (Armando Trovaioli) (from the movie "Matrimonio all'italiana")
4. Skin to skin (Paolo Radoni / arr. M. Herr)
5. Vento (Paolo Radoni / arr. C. Schaller))
6. Chove sol (Paolo Radoni)
7. My li'l angel (Paolo Radoni / arr. M. Herr)
8. Cupid's wings (Paolo Radoni)
9. Ballad for one (Paolo Radoni)
10. Touch of Silver (Paolo Radoni / arr. M. Herr)
11. Real Life (Paolo Radoni)
12. Elegia (Paolo Radoni / arr. M. Herr)
13. Trapèze (Paolo Radoni / arr. C. Loos)
14. Levante (Paolo Radoni / arr. M. Herr)
15. Milano per caso (Paolo Radoni / arr. F. Wuyts)

Musicians :

Gino Lattuca - trumpet, flugelhorn
Ben Sluijs - alto sax, flute
Paolo Loveri - guitar
Charles Loos - piano
Bart De Nolf or Alexandre Furnelle - double bass
Bruno Castellucci - drums

Michel Herr - arranger, producer & piano (in "Vento" only)

+ guests :

Philip Catherine - guitar (in "Chove sol")
Peter Hertmans - guitar (in "Ballad for one")
Chrystel Wautier - vocals (in #2 & 7 )
Christine Schaller - vocals, arranger (in "Vento"), vocals & piano (in "Real Life")
Frank Wuyts - keyboards (in # 15)
Denis Van Hecke - cello (in # 15)
Fanny Wuyts - vocals (in # 15)

Recorded at EGS studio, La Louvière, Belgium, in January 2009. Released in April 2009. CD (Mognomusic J033).

* : audio excerpts via links to the web site "www.jazzinbelgium.com".

See also some
photos of the recording session.

Radoni's Tribe received an "Octave de la Musique" in the jazz category in 2010 (B).

The press / La presse

"On le sent : l'album est réussi. Les compositions de Radoni ont été ressuscitées, avec originalité et talent. Et l'on sent cette " Radoni's touch ", cette simplicité, cette facilité apparente auxquelles on ne parvient que par un gros travail. Car si la musique est aisée, il ne s'agit pas d'easy listening."
Jean-Claude Vantroyen, Le Soir (B)

"Radoni's Tribe ! La belle idée...un très bel album qui lui rend hommage.
La belle idée, c'est aussi d'avoir demandé à Michel Herr d'en faire les arrangements. Le résultat est en tout point merveilleux et les mélodies en sont magnifiées. Quel superbe travail.
... l'album est très varié, car les thèmes et les mélodies sont riches.
... je préfère vous conseiller de vous procurer cet album au plus vite. C'est un petit bijou, je vous dis.
Mes coups de coeur ?
"Let Me Hear A Simple Song" bien sûr, pour les superbes arrangements, pour la voix de Chrystel, pour les interventions de Gino.
"Levante", pour son aspect modal, pour cette mélodie mystérieuse et sensuelle. Pour le sax de Ben Sluijs (extraordinaire tout au long de l'album!).
"Chove sol" pour le duo de guitares entre Philip Catherine et Paolo Loveri.
"Cupid's Wings" pour Charles Loos,
"Trapèze" pour cette ritournelle entre Loveri et Loos qui vous fait siffloter le reste de la journée.
"Milano Per Caso", pour son petit côté "Nino Rota", avec des arrangements décalés de Frank Wuyts,
Et puis, "Ballad For One" pour Peter Hertmans, et le jeu de Castellucci aux balais,
Et puis "Vento", spectral.
Oh, et puis, tous les autres morceaux aussi."

Jacques Prouvost, sur son
blog de Jazzques.

"C'est sa musique simple et vraie que ses amis viennent jouer avec la profondeur de leur coeur. Le résultat est envoûtant tant par les solos de Paolo Loveri ou Peter Hertmans que par les arrangements sensibles de Michel Herr ("Let me hear").
Je ne m'étendrai pas sur les qualités de chaque plage, la beauté d'un "Storie vere" que j'ai toujours adoré, le drumming souple et précis de l'un, les solos ciselés du suivant ou la sonorité d'un autre, nous avons bien trop peu de place pour ça. Je vous laisse seuls à comparer le timbre des chanteuses ou la technique de chaque instrumentiste, mais s'il vous plaît, achetez l'album pour la musique, pour les dessins, pour les poèmes !
On ne peut pas passer à côté d'une telle oeuvre d'âme !"

Jean-Marie Hacquier, Jazz Hot (F)




The press / La presse

Grande idée, beau disque ! Sollicitée par l'épouse du guitariste Paolo Radoni, décédé en décembre 2007, une tribu de musiciens s'est constituée pour lui rendre hommage en réinterprétant quelques unes de ses compositions les plus marquantes : des ballades pour la plupart mais aussi quelques titres plus enjoués, véritables autoroutes pour les fabuleux solistes convoqués pour l'occasion. Tous ont joué autrefois avec Radoni, aussi bien le trompettiste Gino Lattuca que Ben Sluijs, au saxophone et à la flûte, le guitariste Paolo Loveri et le pianiste Charles Loos. Quant à la rythmique, elle a été confiée à Bart de Nolf et au pétillant Bruno Castellucci. Mais ce n'est pas tout ! D'autres musiciens sont ausi venus donner un coup de main au fil des plages comme les guitaristes Peter Hertmans et Philip Catherine (qui fait pleuvoir des gouttes de lumière sur le très beau Chove Sol), les chanteuses Christine Schaller et Chrystel Wautier ainsi que le contrebassiste Alexandre Furnelle.
Enfin, cerise sur le sucre glacé, sept morceaux ont été pourvus de nouveaux arrangements par Michel Herr, qui joue aussi du piano sur Vento et a pris en charge la production de l'album. Sous sa direction artistique, les mélodies attachantes de Paolo Radoni prennent de nouvelles couleurs tout en rappelant avec émotion les thèmes qu'il a jadis interprétés sur ses propres albums, de Vento en 1978 à Coast To Coast en 1999 en passant par ce qui reste son disque le plus connu : Storie Vere, enregistré pour Igloo en 1988 avec Jean-Louis Rassinfosse à la contrebasse et Bruno Castellucci à la batterie. Quatre morceaux en ont été extraits pour ce projet dont Storie Vere écrit en 1964 par le compositeur de musiques de films Armando Trovajoli pour le fameux Mariage à l'Italienne de Vittorio De Sica. Le seul titre repris ici qui ne soit pas de Radoni mais un thème que le guitariste s'est approprié avec tant de grāce qu'il est devenu un incontournable de son répertoire. La révélation de Radoni's Tribe, c'est peut-źtre Paolo Loveri, encore mal connu en dépit de deux excellents enregistrements en compagnie de Fabrice Alleman, qui s'impose comme un guitariste d'une fluidité surprenante (à noter que Loveri joue ici sur la dernière guitare de Paolo Radoni et, qu'en plus de la sonorité, son style n'est pas non plus très différent de celui de son ancien professeur). Et c'est également avec grand plaisir que l'on redécouvre un Ben Sluijs respectueux de l'ambiance du projet et aussi lyrique qu'à ses débuts, ...
Ceci est de la musique légère mais habile, jolie mais captivante, riche en harmonies et en improvisations avec le soleil de l'Italie qui l'illumine par dessus. C'est un jazz européen raffiné que l'on peut qualifier de mélodique et que l'on sent bourré de feeling, les musiciens ayant tenu à exprimer la grande estime dans laquelle ils tenaient leur complice disparu. C'est bien sūr pour l'ensemble de ses qualités musicales mais aussi parce qu'il est tellement touchant que ce disque laissera une trace rémanente dans l'histoire du jazz belge. Recommandé.

(Pierre Dulieu, site Dragonjazz.com)

"Michel Herr was artistiek directeur en schreef ook de verfijnde arrangementen.
Ieder draagt op zijn persoonlijke wijze zijn steentje bij maar het eindresultaat is op en top Radoni : verfijnde en hartverwarmende melodiëen met telkens een originele invalshoek en een warm zuiders tintje. Met ook aandacht voor zijn avontuurlijke kant via "Levante" en "Milano per caso".
Een heerlijk schijfje voor muziekliefhebbers van 7 tot 77."

Georges Tonla Briquet, Jazzmozaïek (B).

Radoni's Tribe is een groep van zeven doorwinterde jazzmuzikanten die een ode brengen aan hun overleden vriend-gitarist Paolo Radoni. De hommage-cd "Let Me Hear A Simple Song" is er alleszins eentje voor de eindejaarslijstjes. Producer en muzikaal brein hierachter is niemand minder dan Michel Herr.
Toen Paolo Radoni eind 2007 overleed, verloor de Belgische jazzscène een uitstekend maar vooral innemend gitarist voor wie waarden als vriendschap en levensvreugde enorm belangrijk waren. Als muzikant stond hij open voor de meest uiteenlopende stijlen en genres...
Het was Brigitte Furnelle, de weduwe van Paolo, die het idee opvatte voor een tribute en kwam aankloppen bij Michel Herr. Niet alleen omdat hij Paolo kende en ze een aantal keer samengespeeld hadden, maar vooral omdat Michel een indrukwekkend cv als producer en arrangeur kan voorleggen.
Michel was heel blij dat hij aan dit project kon meewerken. "Ik heb steeds bewondering gehad voor zijn muziek. Toen Brigitte mij contacteerde, lag er nog maar een andere naam vast, die van gitarist Paolo Loveri. Met ons drieën stippelden we dan de eerste basisideeën uit. Van meet af aan was het duidelijk dat we vooral een ode wilden brengen aan de melodische atmosfeer die zo kenmerkend is voor de muziek van Paolo Radoni. Bij overbekende componisten kan je heel wat vrijheid nemen. Aangezien zijn werk echter niet zo gekend is bij het grote publiek, bleven we zo trouw mogelijk aan zijn wereld."
Vervolgens kwam de keuze van de overige muzikanten. "We opteerden voor diegenen die hem het best gekend hebben. Er was natuurlijk drummer Bruno Castellucci die verschillende platen met Paolo opnam en ook regelmatig met hem optrad. Loveri moest er sowieso bij zijn. Hij werkte als assistent van Radoni aan het conservatorium. Charles Loos was eveneens een evidente keuze. In zijn speelstijl vind je dat lyrisme terug dat zo kenmerkend was bij Paolo. Als bassisten kozen we Bart De Nolf en Alexandre Furnelle. Zelf stelde ik voor om er twee blazers bij te nemen. Dat werden dan Gino Lattucca en Ben Sluijs. Iedereen stelde zich in dienst van het project, er was totaal geen sprake van ego's. Idem voor de twee zangeressen, Chrystel Wautier en Christine Schaller en ook voor de twee extra gitaristen Peter Hertmans en Philip Catherine, evenals de andere gasten. Met zoveel volk bij elkaar moet je natuurlijk organiseren en stroomlijnen. Dat is dan het werk van diegene die de arrangementen schrijft, ikzelf dus in dit geval."

Georges Tonla Briquet, Brussel Agenda (B).