Back to Bnd page
Tribute to Toots Thielemans
Bert Joris : trompette
Steve Houben : saxophone alto
Philip Catherine : guitare
Vincent Bruyninckx : piano, claviers
Michel Hatzigeorgiou : basse électrique
Bruno Castellucci : drums
Arrangements et supervision musicale :
Michel Herr


Un hommage modeste, respectueux mais soigneusement mis au point, au regretté Toots Thielemans, l'extraordinaire harmoniciste et guitariste qui nous a quittés en 2016.
Une brochette des meilleurs musiciens de jazz belges associent leurs talents pour revisiter une sélection de morceaux qu'il aimait jouer. Le répertoire illustre quelques-une des rencontres importantes qui ont compté dans sa carrière longue et aux multiples facettes.
Il propose aussi quelques exemples de ses contributions
à des musiques de film et un échantillon de ses talents de compositeur.

Quelques-uns des musiciens (Michel Herr, Michel Hatzigeorgiou, Bruno Castellucci) ont accompagné Toots pendant de nombreuses années, et le guitariste Philip Catherine fut un fréquent invité lors de ses concerts (et vice-versa).
Tous font partie des noms qui comptent en Belgique et au-delà.

Mais au bout de compte, le but recherché est d'encourager le public à redécouvrir l'héritage unique de Toots au travers de ses multiples albums.

Agent :

Photo : La Libre.be

La presse

Il y a en effet toujours du monde lorsqu'il est question de Toots Thielemans... Un sextette de haut vol lui rend hommage vendredi en fin de soirée. Il reprend les grands thèmes de la carrière de Toots, ses grands standards comme l'entraînant "Killer Joe" de Benny Golson, un medley de ses musiques de film et trois magnifiques compositions : "Waltz For Sonny" pour Sonny Rollins, "For my Lady" dédié à Huguette, maintenant veuve toujours présente partout et chaleureusement applaudie, et bien sr "Bluesette", que le public est invité à siffloter.
Décidément très en forme, le guitariste Philip Catherine déploie son talent toujours inventif, alors que Bert Joris, trompette, et Steve Houben, sax alto, s'entendent à merveille. Le tout est appuyé par une rythmique solide, menée par Bruno Castellucci. Bassiste qui casse la baraque au sein d'Aka Moon, Michel Hatzigeorgiou est parfaitement à l'aise dans des mélodies sucrées comme "Days of Wine and Roses ", et semble s'éclater... Le public en sort ravi, des airs de Toots plein la tte et sur les lèvres. Une certaine idée du bonheur...

Dominique Simonet, La Libre Belgique.