Back to list discography
Udiverse

Fabrice Alleman
& Chamber Orchestra


Tracks :

1. Unity in diversity (Fabrice Alleman / arr. Michel Herr)
2. Between you and me (Fabrice Alleman / arr. Michel Herr)
3. Tema de Malea (comp./arr. Lalo Zanelli)
4. Beauty where it is (comp./arr. Michel Herr)
5. Summertime (George Gershwin / DuBose Heyward / arr. Fabrice Alleman & Michel Herr)
6. What's love (Youtube video) (Fabrice Alleman/arr. Michel Herr)
7. Bridges (comp./arr. Michel Herr)
8. Dawn and twilight (comp./arr. Michel Herr)
9. J--J (Fabrice Alleman/arr. Michel Herr)

Musicians :

Fabrice Alleman - soprano saxophone
Vincent Bruyninckx - piano
Sam Gerstmans - double bass
Frédéric Jacquemin - drums
+ guests :
Philip Catherine - guitar (in "What's love")
Fred Favarel - guitars (France) on # 3, 5, 7, 9
Minino Garay - bombo, percussion (Argentina) on # 1, 3, 5, 6, 7, 9
Orchestre de Chambre de Liège - strings
Ensemble Quartz - winds (2 flutes, oboe/English horn, bass clarinet, 2 French Horns)
Ingrid Procureur - harp

Recorded at Dada studio, Brussels, Belgium, in 2016, 2017. Additional recordings at Acoustic Recordings Studio by Jarek Frankowski.
Released on October 13, 2017.
CD (Cyprès Open CYP0610).
See also some
photos of the recording sessions.

Read more about the Udiverse project.

From the liner notes :
"This project is an adventure, probably the most important one in my life as a musician: I wanted to know who I am as an artist, a composer, a saxophonist and quite simply as a man. Ten years to think about it, including five years to develop it, and one additional year of recordings, post-production, mixing, design have created UDiverse (Unity in Diversity), a unique musical suite for soprano saxophone and chamber orchestra which brings together my roots, influences and sensitivity. But it is other people who help you to discover who you are.
I'm so grateful to Michel Herr for his total commitment, his humanity, his friendship and his talents as composer and arranger. Without him UDiverse would probably not exist."

Fabrice Alleman.

On Youtube, watch a video of the "making of" (in French) : .
Another video of "What's Love", feat. Philip Catherine, with photos of the recording sessions : .
And an interview of Fabrice Alleman (in French) :



The press / La presse

En français

Click to enlarge
Album de la semaine / Album of the week, Le Soir (B)
Avec une longue interview du saxophoniste.
"Une véritable suite pour sax soprano et orchestre en neuf plages. Sans grandiloquence, mais avec beaucoup d'émotions...
... le saxophoniste belge, qui a sans doute gravé là son plus beau disque..."

Jean-Claude Vantroyen, Le Soir (Mad) (B).

"... un projet où jazz et classique se marient avec bonheur...
Quant aux arrangements, Fabrice Alleman les confie à un maître en la matière, Michel Herr.
Si le jazz s'est souvent égaré sur des voies stériles et insipides lorsqu'il s'est retrouvé mêlé à la musique classique, on peut affirmer ici que Fabrice Alleman a parfaitement maîtrisé son dessein, le titre de l'album se voyant parfaitement justifié : "UDIVERSE", c'est l'unité dans la diversité, un message qui dépasse de loin le monde de la musique.
Un jazz tout en finesse et profondeur joué par de merveilleux interprètes. Vivement recommandé."

Jean-Pierre Goffin, Vers l'Avenir (B).

Sélection du mois, webzine Dragon Jazz (B)
"... Un saxophone, un piano et une section rythmique d'un côté et, de l'autre, un orchestre de cordes et un ensemble d'instruments à vents, un arrangeur talentueux, plus quelques invités prestigieux comme le guitariste Philip Catherine et le percussionniste Minino Garay qui a apporté avec lui ses tambours du Rio de la Plata. Même le concept semblait défini avec un soin extrême : produire une suite pour saxophone et orchestre qui unifierait les qualités de toutes les musiques ayant à un moment donné trouvé un écho chez Fabrice Alleman, du classique à l'Afrique, des mélodies celtiques à l'Amérique latine, sans oublier le jazz bien sûr et ses standards éternels comme ce Summertime dont la version rendue ici en surprendra plus d'un. C'est pour ça que le disque s'appelle UDiverse, contraction des mots Unity in Diversity qui renvoie à l'Univers dans toute sa glorieuse multiplicité.
... dès que la musique s'élève sur les premiers accords de Unity in Diversity, voilà que tous les doutes s'évanouissent aussi vite qu'une pluie d'étoiles. Cette musique symphonique, sublimée par un arrangement lumineux de Michel Herr ainsi que par un enregistrement hors pair, est à la fois douce et somptueuse. Le sax soprano du leader, précis et fluide, flotte au-dessus des cordes aux nuances délicates. Une brise rafraîchissante a le temps de souffler avant que le tempo ne s'installe pour laisser la bride à des improvisations de haut vol, au soprano et au piano, soulignées par l'orchestre dont le dynamisme éblouit.
Tema de Maela apporte d'autres couleurs un peu folk tandis que la mélodie du pianiste argentin Lalo Zanelli est splendide. Autant d'ailleurs que celle guillerette de Beauty Where It Is, écrit par Michel Herr, qui donne l'impression de vivre en été dans un tableau de Van Gogh, au milieu des champs de blé sous un ciel bleu tourbillonnant. Et puis, il y a J-J qui démentira toutes ces allégations comme quoi le jazz avec orchestre ne swingue pas. Bénéficiant d'un solo jubilatoire du guitariste français Fred Favarel, ce titre qui figurait déjà sur le disque Obviously, trouve ici une seconde vie encore plus riche que la première.
Pas de caricature d'un troisième courant ici, ni d'atmosphère sirupeuse, ni de plaquage forcé d'un style musical sur un autre, voici au contraire un amalgame intelligent né dans le creuset des genres musicaux qui ont un jour forgé la personnalité musicale de Fabrice Alleman. Plus encore, conçu et réalisé comme une véritable oeuvre d'art, UDiverse est le manifeste collectif d'un groupe d'artistes exigeants qui, hors du temps et des modes, ont donné ce qu'ils avaient de meilleur. Et ça s'entend : chargée d'humanité et d'émotion, la musique rayonne !"

Pierre Dulieu, Dragon Jazz, webzine (B). Lire l'article complet (ICI.